Doué. Le Bioparc présente le Cratère des Carnivores (photos)

Un chantier colossal est en cours au Bioparc de Doué-la-Fontaine (Doué-en-Anjou) : le Cratère des Carnivores. S'étendant sur une superficie de 2,4 hectares, cette carrière africaine accueillera lions, guépards et une quinzaine d’espèces animales. Rendez-vous au mois de février 2020 pour parcourir ce « nouveau territoire spectaculaire » ! En attendant, faites la visite et découvrez le chantier en avant-première et en images...

Le Bioparc de Doué-la-Fontaine est entrain de donner naissance à un « nouveau territoire spectaculaire »


En février 2020, le Bioparc donnera naissance à un nouveau territoire spectaculaire : le Cratère des Carnivores. Ce mardi 18 juin 2019, à 10h30, le site invitait la presse locale à découvrir ce nouvel espace lors d’une visite de chantier, en présence notamment de François Gay, le directeur du Bioparc. Une visite de chantier qui précédait la signature du « Contrat de Croissance Entreprise » entre le Bioparc de Doué et la Région des Pays de la Loire (1).

Qu'est-ce que le Cratère des Carnivores ?

Cette carrière africaine de 2,4 hectares accueillera lions, guépards et une quinzaine d’espèces animales au cœur d’un dédale minéral démesuré, ainsi qu’une volière encaissée aux falaises sinueuses, tel un canyon peuplé d’oiseaux, de primates et d’herbivores… « Un paysage envoûtant et surprenant dont seul le Bioparc a le secret ! », affirme le parc zoologique. Les travaux, qui ont débuté au mois d'octobre 2018, devraient se terminer à la fin de l'année 2019 pour une ouverture du Cratère annoncée pour le mois de février 2020. « Nous sommes sur un budget de 1,5 million d'euros, mais à terme, nous devrions arriver à 2 millions d'euros », précise François Gay, qui a déjà en tête un projet de volière pour 2021. « Le Cratère des Carnivores est en endroit très vallonné. Les espèces présentes peuvent y dominer le public sur les îlots très ensoleillés, mais aussi se rafraîchir dans les zones creusées. S'ils sont dans de bonnes conditions, ils auront des attitudes naturelles très intéressantes ». Et quand on parle de zones creusées sur ce projet, on atteint une extraction de « 40 à 45 000 m3 de falun, que l'on transfère ensuite. Nous valorisons ce falun en le remblayant ailleurs sur l'espace », ajoute Cédric Vincent. responsable technique au Bioparc et chef de ce chantier.

Début de la visite de chantier avec, de gauche à droite : François Gay, Laurent Prétrot de la Région des Pays de la Loire (2) et Michel Pattée, maire de Doué-en-Anjou




La hutte dans laquelle les visiteurs pourront contempler les lions et les guépards




Entre le sommet des îlots et le sol, 5 mètres ont été creusés (et ce n'est pas fini)




Dans la hutte, les visiteurs pourront voir les carnivores passer sous leurs pieds. Assez loin sous leurs pieds, toutefois, car les pelles vont encore creuser (jusqu'à 8 m environ)




Le futur espace volière, sur la thématique africaine, où 2 000 tonnes de rochers sont arrivés (l'autre volière du Bioparc est tournée vers la thématique sud-américaine)




Les carnivores pourront grimper en haut de cette pente d'un dénivelé de 4 mètres... mais ne vous inquiétez pas : une clôture les retiendra derrière s'ils veulent s'échapper ! Quant aux blocs blancs (côté gauche), ils seront végétalisés pour naturaliser le lieu




Les carnivores seront rentrés tous les soirs, par souci de sécurité... « pour éviter qu'ils s'échappent ou pour empêcher toute tentative de suicide. C'est déjà arrivé dans un autre zoo, mais pas en France (NDLR : à Santiago, au Chili) », précise Cédric Vincent.




Les lions et les guépards auront chacun leur espace, la cohabitation étant trop compliquée. Les lions auront 1 ha rien que pour eux, contre 2 000 m² auparavant




Cette construction métallique abritera les carnivores, la nuit




On s'affaire pour masquer le paysage extérieur afin de provoquer une réelle immersion




Signature du « Contrat de Croissance Entreprise » entre le Bioparc et la Région




Ce à quoi ressemblera ce Cratère des Carnivores...








Quelques informations chiffrées :


- Nouvel espace de 2,4 hectares : 1 hectare pour les lions, 1 hectare pour les guépards, une volière de 2 000 m² et les 2 000 m² restant pour le parcours de visite.

- Il y aura donc 4 « nouveaux » lions (3 femelles et 1 mâle), ceux présents au parc resteront dans leur espace actuel.

- Le parc accueillera également 3 nouvelles femelles guépards qui s'ajouteront aux 3 femelles présentes actuellement.

- 3 nouvelles espèces feront leur entrée au Bioparc : des otocyons, des oryctéropes (très rares, ce seront les premiers en France) et des suricates.

- Le budget de cette extension est de 2 millions d'euros, à ce jour (initialement, il était de 1,5 million, mais des imprévus sur le chantier, notamment sur la volière, ont augmenté le budget)

- À propos du « Contrat de Croissance Entreprise », la Région a alloué un prêt de 300 000 euros et une subvention de 75 000 euros.

- Le chantier a débuté en août 2018, et l'ouverture en Avant-première est prévue aux vacances de Noël 2019, si les conditions climatiques le permettent. (les « zoopass » de 2019 seront donc toujours valables à Noël)

- Sinon, l'ouverture aura lieu en février 2020, à la réouverture du parc.

- La volière quant à elle, ouvrira en 2021, avec une quinzaine de nouvelles espèces : oiseaux, singes, et petits herbivores.

- La nouvelle surface du Bioparc sera donc de 17 hectares.

Pour en savoir plus sur le Bioparc...


Situé au cœur de la vallée de la Loire, le Bioparc de Doué-La-Fontaine, sur la commune nouvelle de Doué-en-Anjou, est un site touristique majeur du département, fréquenté par 240 000 visiteurs chaque année. Implanté dans d’anciennes carrières de falun, le parc animalier se déploie sur 15 hectares de zones forestières, de terres arides, de tunnels et de paysages escarpés. Plus de 1 200 animaux de 130 espèces rares ou menacées peuplent ce parc troglodytique unique au monde.

(1) La Région Pays de la Loire a créé le « Contrat de Croissance Entreprise » et financé plus de 1300 projets de développement ou d’implantation d’entreprises accompagnés par les développeurs économiques régionaux. La Région Pays de la Loire soutient le Bioparc en lui allouant un prêt de 300 000 euros et une subvention de 75 000 euros pour son nouvel espace : Le Cratère des Carnivores.

(2) Vice-président au numérique de la commission Entreprise, développement international, tourisme, innovation, enseignement supérieur et recherche.



Article du 18 juin 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


8 commentaires :


Commentaire de PAG 18/06/2019 17:59:15

A la rédaction (avec le sourire!): Quelle différence entre 1 hectare et 10 000 m² ?



Commentaire de Francis Prior 18/06/2019 20:05:26

Fabuleux Bioparc. Quel travail et quel courage de toute cette équipe!



Commentaire de cherchez vous des Investisseurs partenaires? 18/06/2019 20:46:05

Bonjour, superbe projet en vu, heureusement il y a encore des visionnaires dans notre région pour la développer.... des patrons prêt à investir plusieurs millions. Si toutefois certains cherchent des particuliers privés en partenaire financier, faites vous connaitre, je cherche ce type de partenariat régional pour placer un peu d'argent autre que les banques, un partenariat local en voyant ou l'argent serait placé (et non bêtement dans les banques, ou la bourse sans trop savoir où aller!) poss d'injecter 50, 100000€ ou + selon le projet et les conditions. A bon entendeur via la kiosque, merci



Commentaire de souvenir 18/06/2019 22:29:26

Il y a quelques années un accident mortel provoqué par un jaguar sur un enfant de 5 ans ne leur a pas suffi ? Laissons les animaux (fauves ou autres) dans leur habitat naturel .



Commentaire de Pilou49 18/06/2019 22:37:45

Titre fort alléchant et comme toujours depuis des décennies réussite complétè assurée, cela va de soit ! Néanmoins il pourrait être intéressant que soit cette fois réservé dans cette nouvelle enceinte dénommée le "Cratère des carnivores" un espace très privilégié à une espèce particulièrement voraces et carnassière qui fait toujours à ce jour cruellement défaut au Bioparc ... à savoir celle pourtant courante des "hommes et femmes politiques" !! ...



Commentaire de La rédaction 19/06/2019 08:24:18

Erreur de transcription : en fait ils avaient 2 000 m2 avant.



Commentaire de Annie sechet 19/06/2019 13:38:28

Une chose à dire juste magnifique cela en vaut le détour 👍



Commentaire de Peu importe 20/06/2019 07:34:09

Zoo magnifique (pour nous le plus beau de tous) , nous avons la chance d'y être en 10minutes, depuis plusieurs années, nous prenons le pass famille. Et c'est toujours un réel plaisir, vivement l'ouverture de cette extension. Le cadre le rend exceptionnel. Bravo


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI