Saumur. Parachutisme : Trois licenciés saumurois médaillés lors de la coupe du monde

Trois sportifs, licenciés au Centre école régional de parachutisme sportif (CERPS) de Saumur, ont été médaillés lors de la Coupe du monde de parachutisme, qui s'est déroulée aux États-Unis.


Gaëlle Giesen et Aurélien Lemaire, licenciés au CERPS Maine Et Val De Loire, dans la Maine-et-Loire (49), médaillés d’argent en Vol Relatif à huit avec leurs co-équipiers lors de la Coupe du monde de la Fédération Aéronautique Internationale (FAI) qui a eu lieu du 7 au 12 octobre à Eloy, aux Etats-Unis. Gaëlle Giesen a aussi remporté la médaille d’or en Vol Relatif à quatre avec ses co-équipiers. Clément Passemier, licencié au CERPS Maine Et Val De Loire, a terminé deuxième en Free Fly avec ses co-équipiers.

Le vol relatif 4 à ou 8


Le Vol Relatif à 4 ou VR4 se pratique en chute libre, en position horizontale dite « à plat », en équipe de 4 compétiteurs accompagnés par un vidéoman, avec un largage à 3.200 mètres d’altitude. Les quatre parachutistes doivent effectuer, en 35 secondes, une suite de figures imposées, tirées au sort avant chaque compétition. Ceci exige une bonne technique individuelle en chute libre, adaptée à celle des partenaires. Les seuls critères de jugement sont la technicité et la rapidité d’exécution. Les points ne sont validés que s’ils sont visibles sur la vidéo. Chaque figure correctement exécutée vaut 1 point. Le Vol Relatif à 8 ou VR8 8 se pratique comme le VR4 : 8 parachutistes et un vidéoman largués à 4.000 mètres ont 50 secondes pour effectuer leurs figures.



Le Freefly

Le Freefly consiste à réaliser des figures durant 45 secondes, en utilisant les trois dimensions de la chute libre après largage à 4.000 mètres d’altitude. Une équipe de freefly est constituée de deux performers et d’un vidéo-man. Les freeflyers évoluent tête en bas, debout ou assis, en volant à proximité l’un de l’autre dans 3 axes, horizontal, vertical, diagonal. Le Freefly comporte deux parties : les enchaînements imposés, les enchaînements libres. Lors des enchaînements libres, les juges notent la technique - difficulté, technique du mouvement, précision, travail d’équipe - et la présentation artistique - attrait visuel, originalité, composition. Pour les enchaînements imposés, les juges notent la présentation et la technique pour chacune des quatre séquences imposées.






Article du 16 octobre 2019 I Catégorie : Sport

 


3 commentaires :


Commentaire de JG Saumur 22/10/2019 17:56:06

Chapeau bien bas Messieurs.



Commentaire de Dan 24/10/2019 08:17:06

Merci pour cet article bien détaillé pour les non pratiquants. Il faut souligner le dynamisme de l'équipe du CERPS de Saumur, qui accueille tout le monde de la même façon. Quand je vois les sourires de tous ceux qui font le grand saut en tandem, ça donne envie de monter dans l'avion.



Commentaire de Passemier 03/12/2019 10:40:23

Bonjour, merci pour l'article cependant petite erreur concernant le club dans lequel je suis licencié. Je suis licencié au ParaClub Sportif de l'Anjou (PCSA) et non au CERPS cependant je participe à des évènements pour le CERPS.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI