Déchets. Le projet "consigne" inquiète pour le centre de tri de Loublande. Pas encore à Biopole

Alors que les agglos d'Angers, Segré et Saumur viennent de signer avec Derichebourg Environnement pour porter leur investissement dans un centre de tri à 16 millions d'euros (lire notre article par ailleurs), les élus qui portent le projet du centre de tri de Loublande qui gèrera les déchets ménagers des Mauges, du Choletais et d’une partie du Vignoble nantais, montent au créneau contre le projet "consigne" sur les bouteilles plastiques porté par la Secrétaire d’État à la transition écologique, Brune Poirson.


Le projet de Biopole pour le Maine et Loire concerne 608 000 habitants, celui de Loublande qui triera les déchets de 13 collectivités représentant plus d’1 million d’habitants sur un territoire allant d'Ancenis à Niort,en passant par Cholet, Loudun, Thouars et Pontchâteau. Le projet est d'envergure et les élus ont décidé de monter au créneau contre le projet de consigne sur les bouteilles en plastiques actuellement en discussion au Sénat comme le rapporte Ouest France : au minimum 4 000 à 5 000 tonnes de bouteilles plastiques exfiltrées chaque année de sa collecte et du modèle économique imaginé pour le faire tourner. Un vrai risque financier, dénoncent ses responsables, qui évoquent un manque à gagner de 3 millions d’euros.

Maine et Loire, plus de détails bientôt

En Maine et Loire, les élus viennent de faire le choix du délégataire. Ils ont prévu de présenter plus de détails sur le projet prochainement et auraient obtenu des engagements selon le vice-président de Saumur Agglo en charge des déchets, Anatole Micheaud, sur la flexibilité des volumes à traiter par Derichebourg Environnement selon les évolutions des réglementations. Les élus devront rassurer aussi sur la viabilité du projet dans un contexte où les cours des matières premières recyclées s'effondrent (lire notre article par ailleurs).


Article du 14 novembre 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de Lolo 15/11/2019 11:30:54

Si je comprends bien, ils sont contre sous prétexte que cela va réduire la quantité de déchets à traiter dans leur usine ? "Il ne faut surtout pas réduire la production de déchets car nous spéculons sur son traitement !" Encore une fois la seule priorité est d'ordre économique avant toute considération écologique ! Félicitations, on marche vraiment sur la tête.



Commentaire de PP 22/11/2019 05:40:35

Lolo, ils sont contre car réduire le gisement c’est réduire les revenus permettant de payer le centre de tri, cette réforme risque l’augmentation de vos impôts locaux. Ils sont contre car il est question de mettre en place un Système qui coûterai des millions au contribuable car qui dit consigne dit augmentation du prix d’une bouteille plastique et on sait que jamais 100% des bouteilles ne seront récupérées. Ils sont contre car après avoir récupéré la consigne on en fait quoi? La filière industrielle n’existe pas aujourd’hui... ils sont contre car les centres de tri publics existeront toujours car ils gardent la gestion des autres déchets recyclables mais leur meilleur source de revenu va partir dans la poches de centres privés. Ils sont contre car on cède aujourd’hui aux lobby des coca et compagnie qui font pression pour cette réforme. Alors Lolo qui marche sur la tête?



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI