Allonnes. Des vestiges d'un complexe gaulois du 2e siècle avant JC ont été découverts

Des fouilles archéologiques préventives, sur un projet de lotissement sur la commune d'Allonnes, ont permis de mettre au jour des vestiges d'une agglomération gauloise et de complexe culturel.

Image d'illustration


La DRAC Pays de la Loire a confié une fouille à une équipe d'archéologues de l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) qui a mis au jour une agglomération gauloise fondée au IIe siècle avant J.-C. et son complexe cultuel à Allonnes. Cette découverte s’avère tout à fait exceptionnelle, non seulement à l’échelle de la région mais aussi à l’échelle de l’Europe celtique. La fouille, menée dans le cadre d’un projet de lotissement porté par la mairie d’Allonnes a débuté en décembre 2018 et s’est interrompue en juin 2019. Cette découverte, déclarée par l'Etat d'exceptionnelle a conduit la DRAC à faire reprendre les recherches en septembre 2019. L’opération doit s’achever mi-novembre 2019.

2 000 structures archéologiques de 9 à 50 m²

Seule une petite partie de l’agglomération gauloise a été fouillée : 1,5 ha correspondant à la place d’un futur lotissement Les Lisières à Allonnes. Les 2000 structures archéologiques correspondent à des bâtiments de 9 à 50 m². Si l’agglomération semble avoir été déplacée à la période romaine, au début du Ier siècle après J.-C., le complexe cultuel a quant à lui été fréquenté pendant environ 600 ans, jusqu’au IVe siècle après J.-C. Il a été le lieu de multiples offrandes votives (monnaie, armes, lingots…) qui y ont été déposées par les habitants de l’agglomération ou peut-être des personnes venant de plus loin. Les objets issus de la fouille seront étudiés par différents spécialistes. Une série de puits délimitant un espace central est actuellement fouillée par une équipe spécialisée de l’Inrap : la cellule d’intervention spécialisée dans les interventions sur les structures archéologiques profondes. Dans ces puits, il est possible de retrouver de nombreux matériaux organiques tels que des objets en bois sculpté ou du cuir. Il est très rare que l’on puisse fouiller à la fois un sanctuaire et un quartier d’habitation.

Un patrimoine de bien fragiles et non renouvelables

Le patrimoine archéologique est un ensemble de biens fragiles et non renouvelables dont la gestion est confiée à la DRAC sur le territoire régional. La DRAC pilote la politique d’étude, d’inventaire, de protection et de conservation du patrimoine archéologique. Elle prescrit, autorise et contrôle les opérations d’archéologie préventive. Une fouille préventive vise, par des travaux de terrain, des études et des analyses en laboratoire, à recueillir les données archéologiques présentes sur le site. Sur le site d'Allonnes, la DRAC a décidé de faire réaliser un diagnostic archéologique puis une fouille d’archéologie préventive en amont du projet de lotissement pour ainsi assurer la mémoire, la connaissance et la valorisation de ce site. Cette fouille, financée par la commune d’Allonnes, a débuté en décembre 2018 et a permis d’étudier une portion d’une agglomération gauloise. En avril 2019, la commission territoriale de la recherche archéologique a validé le caractère exceptionnel de la mise au jour inattendu d'une partie d'une agglomération gauloise et d'un sanctuaire associé. Interrompue en juin 2019, la fouille a repris en septembre 2019 sous la maîtrise d’ouvrage et le financement de la DRAC.


Article du 14 novembre 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Georgette 14/11/2019 21:39:25

Belle découverte ! Exceptionnelle ! J'espère que cela ne sera pas comme à Gennes où on s'en fout, on recouvre les decouvertes inestimables pour construire un lotissement ou une maison médicale !



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI