Saumur. Semaine du goût : Les apprentis de la CCI transmettent aux collégiens de Saint-André

Pour la deuxième année, les élèves en hôtellerie-restauration du CFA de la CCI de Saumur organisaient une animation à l’occasion de la semaine du goût pour des collégiens de Saint-André.

Des macarons dont la couleur ne correspond pas au goût et des cakes salés aux fruits ne figurent pas aux menus habituels de ces collégiens.


À l’occasion de la semaine du goût et plus particulièrement en cette journée mondiale de l’alimentation, ce vendredi 16 octobre 2020, les jeunes apprentis en hôtellerie-restauration du CFA de la CCI de Saumur organisaient une animation au collège Saint-André de Saumur. Les brevets professionnels deuxième année en art de la cuisine et art du service, accompagnés de leur encadrante Isabelle Cherouvrier-Seite, avaient prévu plusieurs ateliers autour des cinq sens. Pour l’occasion la salle de biologie a été transformée en atelier culinaire, les macarons ont remplacé les microscopes. Environ 70 élèves de 5e et 3e ont donc testé leurs connaissances sur cinq ateliers différents. « L’idée est vraiment d’aborder la gastronomie via chacun des sens. Ils devront donc découvrir un aliment juste par l’odeur, découvrir les goûts de jus de fruit, deviner des bruits liés à la cuisine… », explique Isabelle Cherouvrier-Seite.

Un échange de savoirs

« L’idée de cette animation est de sensibiliser les jeunes à l’alimentation et à rompre avec les préjugés. On peut manger sucré et salé, on peut trouver des fruits dans un cake salé, on peut avoir des légumes dans un jus de fruits… Cela peut aussi être l’occasion de les éveiller ou de leur faire découvrir certains produits », explique le chef d’établissement Matthieu Prezelin. Les jeunes ont par exemple pu goûter des sirops de violette ou d’amaretto, des cakes sucrés et salés ou encore des jus à la carotte. Matthieu Prezelin ajoute : « je trouve ça formidable de voir des jeunes, qui sont en train de se former, transmettre à d’autres leur passion et leurs connaissances. » Pour la formatrice de la CCI cela a aussi un avantage : « Le dialogue est plus facile de jeunes et à jeunes, ils ont les mêmes mots, la transmission est facilitée. Il y a une sorte de relation de grand frère ou de grande sœur qui s’installe. »

Protocole de rigueur

Qui dit année particulière dit animation particulière. "En raison du Covid, nous avons dû adapter quelque peu l'animation, mais nous tenions vraiment à la faire quand même", souligne la formatrice de la CCI. Petits groupes, désinfection des mains à chaque atelier, limitation du contact... étaient à l'ordre du jour de cet atelier autour de la semaine du goût. "Nous voulions aussi montrer que l'on peut quand même vivre et que l'on peut toujours faire des choses malgré les contraintes sanitaires", poursuit-elle.

Atelier toucher : Les collégiens devaient découvrir à l'aveugle quel aliment ils touchaient. Pas évident de discerner des pâtes trop cuites, de la confiture ou de la farine.


Atelier odorat :
Dans des petits gobelets étaient placés du café, de la cannelle et du chocolat noir.


Atelier ouïe :
Des sons habituels du monde de la cuisine étaient à deviner, des ustensiles, des robots...


Atelier goût :
A l'aveugle, les jeunes devaient retrouver la composition des jus de fruits. Ils ne s'en sont pas trop mal tirés dans l'ensemble.


Atelier vue :
Pas si évident de retrouver là ce qui se trouve dans ces gobelets transparents juste avec les yeux. D'autant que les apprentis cuisiniers avaient posé quelques pièges avec une sauce tomate, une ganache chocolat blanc et une purée de pommes de terre vitelottes.


Article du 16 octobre 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI