Indre-et-Loire. Le département classé en alerte renforcée dès ce samedi 17 octobre

La préfète d'Indre-et-Loire, Marie Lajus, a annoncé le passage en alerte renforcée du département dès ce weekend. Plusieurs mesures restrictives s'appliqueront dès ce samedi 17 octobre.

La préfète a tenu une conférence de presse ce vendredi pour informer sur les mesures sanitaires complémentaires.


Depuis quelque temps les indicateurs épidémiologiques du département de l’Indre-et-Loire virent au rouge. En réaction à cette augmentation de la circulation active du virus, la préfète d’Indre-et-Loire, Marie Lajus, a décidé de passer le département en zone d’alerte renforcée, dès ce samedi 17 octobre 2020. Cela ne sera pas sans conséquence pour les habitants du territoire, en effet plusieurs mesures accompagnent ce nouveau stade. Un arrêté préfectoral devrait préciser les différents points, mais la préfète a d’ores et déjà annoncé par voie de presse que les bars seront contraints de fermer leurs portes à 22h. Les restaurants n’y sont pas contraints, mais devront tenir un registre clientèle afin d’établir une traçabilité des passages dans leurs établissements. Depuis la prise de parole du président de la République, Emmanuel Macron, mercredi soir, ils sont également tenus de limiter à 6 personnes les groupes accueillis. En ce qui concerne les salles de spectacles cinéma et autres lieux culturels et de loisirs, une jauge de 1000 personnes a été établie avec le principe d’un siège sur deux utilisé. Enfin concernant un éventuel couvre-feu, l’Indre-et-Loire n’est pour le moment pas concerné, même si Marie Lajus n’exclut pas d’en arriver là dans l’avenir sur les indicateurs ne s’améliorent pas et continuent de se dégrader.


Article du 16 octobre 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de Oscar+ 17/10/2020 15:46:39

Heureux les nostalgiques du régime de Vichy sous l’occupation Allemande ! Les restrictions pleuvent et la délation est de rigueur ! Que du bonheur !!!



Commentaire de PRÉVOST 17/10/2020 21:20:05

Quelle heureuse coïncidence que cette explosion au moment des vacances de Toussaint ! Pensez-vous vraiment attirer les touristes avec ces mesures contraignantes ? Quel plaisir tire-t-on dans des conditions pareilles? Aucun, il faut etre honnête et l'envie de ne plus rien faire n'est pas loin. On ne conditionne pas les gens comme des paquets de pâtes ou n'importe quelle marchandise, nous gardons notre dignité.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI