Stratégie Départementale en faveur de la Ruralité : un tableau de bord pour les maires

Gilles Talluau, Président de l'AMRF de Maine et Loire (Association des Maires Ruraux de France) et maire de Varennes-sur-Loire vient d'adresser un tableau de bord aux maires des 122 communes de moins de 3 500 habitants du Maine-et-Loire, intégrant des propositions concrètes pour le bien-vivre des petites communes.


Dans son courrier d'accompagnement, il précise que « suite à la mise en place de l’agenda rural par le gouvernement et ses 178 mesures proposées par l’ AMRF, M. le Préfet a souhaité définir une Stratégie Départementale en faveur de la Ruralité. Ainsi, vendredi 26 février, en présence de l’ AMF 49 (Association des Maires de France) et l’ AMRF 49 a eu lieu une audioconférence animée par le Préfet portant sur cette Stratégie départementale. "Suivant vos remarques et suggestions et sur la base de l’agenda rural, j’ai pu avancer des propositions concrètes comme par exemple les actions de lutte contre l’artificialisation des sols devant s’accompagner de mesures visant à lutter pour la rénovation « plus onéreuse » du bâti ancien dans les territoires ruraux."

Ci-dessous une synthèse de cet échange fructueux qui sera envoyé cette semaine au gouvernement et en PDF à télécharger, le tableau de bord complet.

Faire des territoires ruraux les fers de lance de la transition écologique
Lutter contre l’artificialisation des sols ne peut pas aller sans lutter en faveur de la rénovation du bâti ancien en zone rurale. Si l’on veut réduire de 50 % l’artificialisation des sols, il faut tripler les moyens accordés aux communes afin de leur permettre de rénover leur bâti ancien, dont chacun sait que les coûts sont plus importants que dans le neuf ; il en est de même pour le comblement des dents creuses.
Il faut réduire la fracture entre le monde urbain.
Il est donc indispensable, pour permettre à nos communes rurales de vivre mieux en protégeant leurs commerces et leurs écoles, de mettre en place des outils financiers compensant la perte d’habitants, qui prive les communes à la fois de ressources fiscales (TA, TFB…) et de dotations, parce qu’elle sont basées sur leur population, en y incorporant par exemple des critères de prise en compte de la protection environnementale (ressources en eau, air, biodiversité, alimentation saine).
- Revoir les critères d’attribution des dotations et en atténuer les effets de seuil ?
- Une partie de la DETR, de la DSIL ou d’autres dotations pourrait-elle être consacrée à la rénovation du bâti ancien ?

Renforcer l’attractivité des territoires ruraux
Le commerce en milieu rural vit un bouleversement, accentué par la Covid19 : développement de la vente à emporter, du click & collect, engouement pour consommer local… Comment l’accompagner pour y répondre au mieux ? (construction de petits espaces pour producteurs, de halles, développement de sites internet)

Améliorer la vie quotidienne des habitants
Contraindre l’installation des médecins généralistes et des dentistes dans certaines régions de France sous dotées est-elle la solution ? Les lobbyings sont forts ! Lever les freins au développement de la télémédecine et faire découvrir aux internes la médecine générale en zone rurale sont les premières dispositions nécessaires pour atténuer la catastrophe annoncée.
Faut-il accélérer le salariat des dentistes et des médecins dans les zones rurales ? Par quelles collectivités et avec quels moyens ?

Appuyer les élus ruraux dans leur action

Réduire le nombre maximum d’enfants par classe à niveaux multiples dans les écoles rurales, comme cela a été fait pour les dédoublements en ville ; proposition d’autant plus pertinente du fait de la crise sanitaire.
Les classes surchargées mettent les élèves ayant des difficultés en situation d’échec et rend le travail des enseignants dans ces zones beaucoup plus complexe.
Revoir les seuils d’ouverture et de fermeture des écoles.


> Lire la suite de l'article en cliquant sur le PDF joint.

Article du 05 mars 2021 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité � 600...

 

 


Créez votre article ! ICI